Pour un Burkina Faso
100% solaire!

Projet d'une école professionnelle de technologie solaire à Bama

 Centre de Formation en Technique Solaire au nom de "Savoir-faire"
Production de lampes solaires, pompes pour châteaux d’eau, fours solaires, cuisinières paraboliques, sécheurs solaires, collecteurs thermiques et poêles à bois à haut rendement (« foyers améliorés »)

Centre solaire près de Bama (prévu)

En orange les locations des partenaires (plus gros : clic)

Les maisons bien aérées sont adaptées au climat.

 

plan du lieu

Projets en cours et réalisés

Pour améliorer les conditions de vie des populations et garantir un développement économique durable, il faut progresser dans les domaines suivants, qui sont spécifiquement adressés par «notre soleil suisse» :

1 Accès local à une eau potable de bonne qualité ► pompes à eau solaires

2 Soins de santé primaires (centres de santé, maternités) ►Éclairage, chauffe-eau, réfrigérateurs

3 Énergie pour la cuisson, le chauffage de l'eau et la conservation des aliments ► Cuiseurs paraboliques, fours solaires, chauffe-eau, séchoirs pour les familles et les collectivités

4 Amélioration des opportunités de formation et d'éducation ►éclairage solaire (écoles, logement des enseignants)

5 Amélioration de la communication privée et collective ► L'énergie solaire pour la radio et la télévision ainsi que pour les téléphones portables, voir aussi les kiosques àénergie

cuisinière parabolique

Station de charge de téléphone portable dans la cuisine du kiosque solaire

Kiosques d'énergie solaire dans les villages de l’arrière-pays – il s’agit de bistrots munis de bornes de recharge pour téléphones portables, d’une télévision, et d’une cuisine avec congélateur, gérée par un « grand maire solaire ». Ce sont des lieux de rencontre et d’échanges sociaux importants.

Un atelier où des groupes de femmes fabriquent leur propre four solaire et apprennent son utilisation pratique, dans la cour de Fatoumata Traoré; on y voit aussi des cuisinières paraboliques «Papillon» et des «Foyers améliorés».

Jardin communautaire de femmes avec pompe solaire (forage). Cela permet des récoltes tout au long de l’année, et donc des revenus plus constants. Image : L’initiatrice Fatoumata Traoré devant la clôture du jardin scolaire de l’école Rehobot

Le bâtiment de l'école Emmaüs avec des arbres fraîchement plantés

Atelier de foyers portables améliorés dans la cour de Fatoumata Traoré

L'orphelinat Le Nid reçoit un éclairage solaire

Kiosque énergie à Songo2
Cours d’alphabétisation avec des adolescents

Éclairage solaire pour des institutions sociales (églises, écoles, dispensaires, orphelinats…)

L’éclairage solaire de l'église de Dindéresso

Elisabeth Bado, Présidente d’une Association de Veuves, dans le champ de Bissap avant d'inspecter les plantations d'arbres

Deux fleurs de bissap pour la production de thé ou de sirop

L'association des veuves élève un troupeau de zébus, dont la bouse contribue à l'exploitation d’une installation de biogaz

Des formations professionnelles diverses sont offertes aux détenus d’une prison pour mineurs

Installation solaire au centre catholique de Kouentou, réalisée par Solafrique (2016)

Transport pour l'école communale Emmaüs de Bobo-Dioulasso

Forage pour la pompe solaire du jardin de l'école de Guénon

Le jardin scolaire du Lycée Guenon se dote d'une pompe solaire

Des élèves du Lycée de Guénon donnent à une infirmière du savon artisanal destiné aux mamans de la maternité

La Maternité et le dispensaire de Guénon (CSPS) sont éclairées au solaire

Fabrication de gâteaux secs au four solaire par Mme Véronique Somé

Démonstration du four solaire par M. Asso à Koudougou

Atelier de poêles à bois simples pour les femmes de Notre Soleil

Visite aux enfants parrainés